Travaux de recherche

Bon nombre d’industries (chimiques, minières,...) ont développé de nombreux processus basés sur l’utilisation de l’adsorption, ce qui sous tend en grande partie une bonne maîtrise de la réactivité superficielle des solides utilisés. Dès lors, la résolution des problèmes pratiques passe nécessairement par la compréhension des concepts fondamentaux régissant les phénomènes d’interactions à l’interface solide-liquide ou solide – gaz. La connaissance de la thermodynamique de l’équilibre des phases est indispensable pour diminuer la part de l’empirisme dans la conduite des processus industriels notamment aux niveaux des impacts environnementaux (protection des eaux, gestion intégrée des rejets solides et liquides,...). Il n’est pas rare d’avoir à résoudre des problématiques diamétralement opposées, à savoir dans un premier temps une amélioration du processus c.à.d. une augmentation de la réactivité suivie d’une inhibition de celle ci lorsque les phases solides deviennent des déchets. Cette réactivité dépend en partie de l’hétérogénéité chimique superficielle du solide, elle même pouvant être naturelle ou induite (fragmentation mécanique, adsorption de molécules organiques...). Ces recherches visent à mieux comprendre les phénomènes d’interaction (adsorption, précipitation,...) de molécules inorganiques (métaux lourds), de molécules organiques abiotiques (polluants, tensioactifs,...) sur des solides adsorbants naturels ou synthétiques.

Les travaux de recherche de l’équipe geocomposite et matériaux argileux s’inscrit dans cette problématique. On s’intéresse à l’élaboration, caractérisation et application de nouvelles matrices adsorbantes d’origine naturelle ou synthétiques de type :

  • Géocomposites argileux
  • Composites minéraux
  • Matrices à base d’argile montmorillonite
  • Biosorbants
  • Diatomites

Thèmes de Recherche de l’équipe :

  • Synthèse de nouvelles matrices adsorbantes
  • Confinement des déchets dangereux au moyen des géocomposites argileux
  • Comportement de métaux lourds sur des matrices de type diatomite
  • Elimination des polluants organiques au moyen des composites (Carbone/silice)